ISF AgriSTA

Agricultures et souveraineté alimentaire
Présentation 

Le groupe thématique Agricultures et Souveraineté Alimentaire d'Ingénieur·e·s sans frontières (ISF) regroupe des citoyen·ne·s et des professionnel·le·s œuvrant pour la réalisation de la souveraineté alimentaire et des modèles agricoles respectueux des équilibres socio-territoriaux et écologiques. Il se place dans une perspective de transformation sociale.

Souveraineté Alimentaire : droit des peuples à une alimentation [suffisante] saine et culturellement appropriée produite avec des méthodes durables, et le droit des peuples de définir leurs propres systèmes agricoles et alimentaires (selon la déclaration de Nyeleni de 2007).

Pourquoi agricultures avec un S : si l'objectif de souveraineté nous paraît indiscutable, les chemins pour y parvenir peuvent être multiples à travers des agricultures écologiques paysannes et des systèmes alimentaires variés.

Contact : isf.agrista[at]gmail.com

 

Notre analyse

Il nous paraît indispensable de lutter contre les inégalités d'accès à l'alimentation et les destructions sociales et environnementales provoquées par une agriculture capitaliste portée par une agronomie réductionnistei. En effet, l'agriculture capitaliste est basée sur la recherche d'un profit financier sans limite. Les investisseurs qui la pilotent n'ont pour finalité ni de nourrir les humains, ni de faire vivre les travailleurs des filières agricoles. Même si elle se pare parfois des atours de la durabilité, le respect des équilibres écologiques lui est étranger. D'ailleurs, elle ne nourrit qu'une minorité de la population mondiale, mais elle occupe et appauvrit plus de la moitiés des terres cultivables ou pâturables de la planèteii.

L'agriculture capitaliste est construite sur l'industrialisation de l’alimentation et la dérégulation des marchés agricoles, depuis la libéralisation du marché des blés au XVIIIème siècle en Franceiii jusqu'aux accords internationaux de libre échange du XXIème siècle. Elle conduit à une séparation entre la production agricole et la vie des sociétés. Et elle détruit progressivement toutes les autres formes d'agricultures possibles.

Pourtant, il existe assez de ressources pour nourrir durablement le monde entier en qualité, en quantité et avec dignitéiv. De nombreuses expériences à plus ou moins grande échelle montrent que de multiples chemins sont possibles vers la souveraineté alimentaire. Nous souhaitons promouvoir et développer ces cheminsv.

De plus, nous considérons que la production, la transformation et la consommation alimentaires concernent l'ensemble des sociétés et non pas uniquement des secteurs professionnels spécifiques et corporatistes ; notamment lorsque que les moyens de production de l'alimentation se concentrent de plus en plus entre les mains d'une poignées d'acteurs seulement.

Plus globalement, nos constats sur la situation agricole et alimentaire mondiale sont fait d'indignations, mais aussi d'espoirs. Nous les détaillons en annexe de ce projet associatif, que vous pouvez retrouver sur cette page.


Notre place

Le groupe se reconnaît dans la charte d'ISF et les valeurs de l'éducation populaire. En tant que membre de la fédération d'ISF, nous participons à un mouvement social d'ingénieur·e·s et de citoyen·ne·s œuvrant à la réalisation du droit inaliénable de tout être humain à façonner leur destin commun et donc de disposer d’eux-mêmes. Nous recherchons ainsi la réappropriation par les peuples de la technique et de ses enjeux afin d’en faire de véritables outils de justice et de démocratie sociale et environnementale. Nous entendons, entre autres, jouer un rôle de facilitateur et de médiateur entre les êtres humains, la technique et les transformations qu’elle induit, aussi bien au niveau local que global.

De par leurs études ou leur travail, présents ou passés, les membres du groupe ont un lien avec les questions techniques, agricoles ou alimentaires. Leur position sociale et professionnelle leur donne une responsabilité particulière telle que définie dans le Manifeste pour une formation citoyenne des Ingénieur·e·s d'ISF ; sans qu'ils ne doivent en retirer une position de pouvoir particulière.

 

Ce que nous cherchons

Nous voulons participer à la réalisation de la Souveraineté Alimentaire en s’inscrivant dans les mouvement sociaux qui la construisent. Nous travaillons avec nos partenaires à l'émergence et au renforcement de filières agricoles et alimentaires inscrites dans les sociétés et les territoires et respectueuses des équilibres environnementaux. Cette action passe par le renforcement des capacités à agir des acteurs·trices, citoyen·ne·s et professionnel·le·s.

Dans le même temps, nous cherchons à nous construire individuellement et collectivement, nous transformer ainsi qu'à transformer nos pratiques. Nous ne cherchons pas une position exemplaire de leader.

 

Nos principes d'actions

Pour participer à la réalisation de la souveraineté alimentaire, le groupe se donne comme moyens d'action, seul ou avec ses partenaires, aux échelles locales, nationales ou internationales :

  • La production de savoirs, idées et réflexions ;

  • L'éducation populaire et la sensibilisation ;

  • La mobilisation citoyenne, politique et/ou sociale.

Les actions du groupe se font dans un souci d’œuvrer concrètement à l'intérêt général. Ces actions peuvent s'inscrire dans une perspective d'expérimentation.


Avec qui et pour qui

L'implication dans la fédération ISF oriente, entre autre, nos actions auprès des étudiant·e·s des filières techniques et les professionnel·le·s qui en sont issu·e·s. Cette implication nous donne aussi accès à un réseau de partenaires dans le monde de la solidarité internationale. Cette double implication nous permet une posture réflexive en tant qu'acteurs·trices de la technique et de la solidarité internationale.

Cependant, selon les actions envisagées, nous nous laissons la possibilité de nous adresser à tout public. En regard, nous nous imposons la vigilance de ne pas parler à la place des autres, notamment de toute personne ou groupe de personnes en situation d'oppression.


Notre rapport à notre société et au monde professionnel

Nous nous appuyons sur nos pratiques professionnelles, nous ne représentons pas les organismes qui nous emploient. Comme dans le reste de la Fédération Ingénieurs sans frontières, nous souhaitons porter une voix d'ingénieur·e·s et de partie-prenantes émancipé·e·s et indépendant·e·s des liens de subordination de notre travail. Nos buts et nos actions visent à la transformation de notre société vers plus de justice et de démocratie. Notre rôle est donc politique. Nous portons un projet d'émancipation intégrale mené par des acteurs professionnels. En ce sens, nos actions sont en partie syndicale : elle cherche l’amélioration de notre environnement professionnel ainsi que notre émancipation intégrale et celle de ceux avec qui nous travaillons.

 

Nos principales actions aujourd'hui :

Sécurité sociale de l'alimentation ISF-Agrista travaille sur ce sujet depuis 2017, et s'attache à la création d'une collectif pour porter ce projet depuis 2019

Page facebook

Pour une autre PAC ISF-Agrista participe activement copil, AG, groupes de travail) depuis 2017 au collectif "Pour ue autre PAC".

Lien vers la publication "Osons une autre PAC"

Lien vers la campagne européenne "Good Food Good Farming"

Commerce équitable France ISF-Agrista est membre du conseil d'administration de Commerce équitable France, et participe aux travaux du groupe "origine France" ainsi qu'à la quinzaine du commerce équitable

Lien vers la campagne de la quinzaine du commerce équitable

Comité Français de Solidarité Internationale La fédération Ingénieurs sans frontières est membre du CFSI, Agrista participe à différentes campagnes en lien avec l'agriculture. Campagne "n'exportons pas nos problèmes"
Commission agriculture et alimentation de coordination Sud ISF participe aux travaux de la commission agriculture et alimentation (C2A) de la plateforme "coordination sud".

Note juin 2017 : repenser le métier d'agronome, vers une démarche d'accompagnement

Travail sur nos métiers ISF-AgriSTA pratique une démarche réflexive sur les pratiques professionnelles de ses membres, dans une démarche de recherche action. Ce travail a été particulièrement poussé sur la caractérisation de la démarche d'accompagnement

Lien vers l'article "vers une démarche émancipatrice de l'agronomie"

Synthèse du rapport "évolution du métier d'agronome"

Travail sur nos formation En lien avec la fédération d'Ingénieurs sans frontières engagée dans le projet "Former l'ingénieur citoyen", ISF-AgriSTA réfléchit à la transformation des formations d'agronomie. Un manifeste "pour une formation citoyenne des agronomes" est en cours de rédaction. Lien vers le manifeste de la fédération "Pour une formation citoyenne des ingénieur·es"

 

 

Ce projet vous intéresse ? Vous interpelle ? Nos actions vous donne envie de participer ?

Rejoignez-nous ! Même si vous êtes encore étudiant.e.s !

 

 

i  Notre propos à ce sujet est détaillé dans l’article : « L'agribusiness survivra-t-il à la fin des paysans ? » rédigé par ISF Agrista et publié par la Mission Agrobisciences à l'occasion des 21èmes controverses européennes de Marciac.

ii  Affamés de terres  : Les petits producteurs nourrissent le monde avec moins d'un quart de l'ensemble des terres agricoles (2014) par Grain.

iii  Raisonner sur les blés, essais sur les lumières économiques (2017) par Steven Laurence Kaplan (Auteur), Fayard Histoire

Articles 
Lorine Azoulay d'Agrista présente la Sécurité sociale de l'alimentation.

Sécurité sociale de l'alimentation, on en parle !

06/10/2019
Depuis quelques années le groupe ISF Agricultures et souveraineté alimentaire (Agrista) construit une proposition de Sécurité sociale de l’alimentation (SSA). Cette dernière a été publiée en mars 2019 sur le site d’ISF France . Dès lors, Agrista l’a portée auprès de ses partenaires et dans l’espace public. Avec un succès certain en très peu de temps. Nous faisons un retour sur les échos qu’a eu cette idée ces derniers temps.

Société civile VS secret des affaires, c'est parti !

06/07/2019
Le 27 juin 2019, trente-six associations et médias, dont ISF Agrista, prenant position contre le secret des affaires, ont décidé d’intervenir devant le Tribunal administratif pour demander à la Justice qu’elle protège la liberté de la presse, le droit à l’information et le droit d’alerte, à plus forte raison lorsque l’intérêt à défendre est aussi essentiel que la santé des personnes.
StOP CETA

APPEL : plus de 70 organisations appellent les parlementaires à voter contre la ratification du CETA

05/07/2019
Quelques jours après l’annonce d’un accord politique sur la finalisation des négociations commerciales entre l’UE et le Mercosur et à la veille de la présentation en Conseil des Ministres du projet de loi de ratification du CETA, défenseurs de l’environnement et des droits humains, professionnels des filières d’élevage, associations de consommateurs et syndicats de travailleurs, représentant 72 organisations, écrivent aux députés et aux sénateurs français pour leur demander solennellement de ne pas ratifier l’accord de commerce et d’investissement entre l’UE et le Canada. Cet accord qui présente des risques largement documentés sur le plan économique, social, démocratique et écologique doit être examiné à l’Assemblée Nationale, dès le 10 juillet en Commission Affaires étrangèrs et le 17 juillet en séance plénière.
Dans la presse 

Pour une Sécurité sociale alimentaire : « Comme la santé, l’alimentation doit sortir d’une logique de marché »

Basta mag
Première tribune écrite par le groupe ISF-Agrista juste après la publication de l’article « Pour un sécurité sociale de l’alimentation » sur notre site, à l’occasion du salon de l’agriculture. Elle résume l’ensemble des constats, des enjeux et les bases du fonctionnement envisagé pour le projet.

Les femmes rurales victimes d'un double accaparement des terres

Altermondes
Article rédigé par Tanguy Martin et Mathieu Dalmais, publié en novembre 2016 sur le site d'Altermondes, puis republié suite à la fin de ce média sur la blog d'alternatives économique dédié à Ingénieurs Sans Frontières

Notre Dame des Landes est aussi une question de droits humains

Agrobiosciences
Un article de Tanguy Martin, membre d'ISF-Agrista et spécialiste des questions foncières, au sujet du droit à la terre
Type de groupe 
Partenaires 
Plateforme pour une autre PAC, Comission agriculture et alimentation de Coordination Sud, Commerce équitable France, Collectif pour une sécurité sociale de l'alimentation
Adresse 
146 rue de Crimée
75019 Paris