Histoire, vision et valeurs

L'action d'Ingénieurs sans frontières (ISF) s'inscrit dans une longue histoire comme le montre un ensemble de documents de référence exprimant les valeurs et les visions partagées des membres sur différents sujets.

Histoire

Créée en 1982 à l'École des Ponts et Chaussées, Ingénieurs sans frontières est la première initiative de solidarité internationale provenant des milieux ingénieurs en France. Elle est aussi la plus ancienne des organisations non-gouvernementales portant ce nom ou sa traduction anglaise « Engineers Without Borders » (EWB)

La charte

"Le fondement de notre engagement : la prise de conscience de la responsabilité particulière de l’ingénieur dans la construction du développement durable". En 2002, Ingénieurs sans frontières écrit sa 3ième et actuelle charte

Les orientations stratégiques 2015-2020

En 2015, Ingénieurs sans frontières définit son nouveau cadre stratégique. Doté d'une portée opérationnelle et synthétique, il servira de référence pour : guider le pilotage de l'association, orienter son action, choisir les moyens adaptés et nécessaires au développement de cette stratégie, établir des programmes d'activités cohérents.

Notre engagement avec le Sud

"Le lien étroit avec le Sud, nécessaire à l'efficacité de nos actions et la pertinence de nos réflexions, ne peut se créer qu'au travers de rencontres qui doivent avoir lieu au Sud comme au Nord". En 2011, Ingénieurs sans frontières redéfinit ses motivations et modalités de collaboration avec les sociétés civiles au "Sud"

Education au développement et à la solidarité internationale

"L'apprentissage de la citoyenneté est une notion inhérente aux actions d'EAD-SI à Ingénieurs sans frontières. La vision systémique nécessaire à ces pratiques nous place naturellement en tant que citoyen de notre ville, pays, ou du monde." En 2014, Ingénieurs sans frontières établit un état des lieux de nos pratiques et questionnements en matière d'EAD-SI.

Manifeste pour une formation citoyenne des ingénieur.e.s

"Enseigner l'esprit critique, l'autonomie et la réflexivité : révéler le sens politique de la technique". En 2013, Ingénieurs sans frontières publie un manifeste pour une formation citoyenne des ingénieur.e.s