Industries extractives

Ingénieurs sans frontières souhaite participer à la transformation des systèmes extractifs existants ainsi qu'à la réinvention de nos rapports aux matières premières minérales et énergétiques pour tendre vers des modèles respectueux de l’Homme et de l’environnement. Dans ce sens, Ingénieurs sans frontières s'engage à : 

 

  • Permettre à la société civile de s’approprier les caractéristiques et spécificités des systèmes extractifs.
  • Sensibiliser le grand public aux enjeux associés aux systèmes extractifs, notamment leur omniprésence dans nos sociétés, la dépendance des modèles de consommation actuels en ressources extractives et les dommages environnementaux et sociaux que ces systèmes occasionnent.
  • Promouvoir et participer à un dialogue transparent ainsi qu'à des processus co-décisionnels entre les différents acteurs des systèmes extractifs : les opérateurs, les populations locales, la société civile, les consommateurs, les pouvoirs publics, etc.
  • Réaliser ou accompagner des projets innovants et respectueux de l’Homme et de l’environnement dans le domaine des activités extractives.

Actualités

L'après mine en France : que reste-t-il à la société civile française ?

ISF SystExt organise une journée consacrée aux mobilisations citoyennes françaises

06/06/2015
Que reste-t-il de la mine française ? Des mines à ciel ouvert ennoyées ? Des terrils « inoffensifs » de « stériles » ? D’après les discours huilés des « spécialistes », les objets les plus préoccupants sont maîtrisés, quant aux autres, tout est fait pour prévenir les risques… Et pourtant… De nombreuses voix s’élèvent au sein d’associations et parmi la population des régions concernées pour exprimer inquiétudes et incompréhensions, en particulier en termes sanitaires et environnementaux.

Interview de Francisca Bustos Vallejos, ingénieur chilienne pour la fondation Casa de la Paz

18/08/2014
Francisca Bustos Vallejos est une ingénieur chilienne qui travaille pour la fondation Casa de la Paz. Elle a bien voulu nous parler de son parcours et de son travail de renforcement de capacités des recicladores de base à Santiago de Chile.
Kristina Samudio, représentante de la fondation chilienne Casa de la Paz

" Moi, je veux juste ma télévision à écran plasma! "

17/08/2014
Premier producteur de cuivre au monde (dont il fournit le tiers de la demande), le Chili serait le bon élève dans la classe des états fortement dépendants économiquement des matières premières minérales. Développement des territoires, protection sociale et environnementale, gestion de la dépendance… le « jaguar de l’Amérique latine » prend la mesure depuis quelques années de la contrepartie de cette immense richesse. Entretien avec Kristina Samudio, de la fondation chilienne Casa de la Paz qui nous raconte ces évolutions récentes.
Résidus de la mine de cuivre, plomb, zinc et métaux précieux de La Oroya (Pérou)

Pourquoi les rencontres internationales "Exploring Responsible Mining" ?

10/03/2014
Pourquoi une activité aussi fondamentale à notre économie est-elle si peu connue du grand public ? Comment est-il possible que les impacts graves qu’elle génère ne soient pas davantage visibles dans le paysage médiatique et associatif français ? Les rencontres internationales « Exploring responsible mining » qui se dérouleront le 21 mars à Marseille souhaitent apporter des réponses concrètes à ces questions.