ENERCOOP, vers un commerce équitable de l'énergie

Les 27 et 28 juin derniers se tenait l'assemblée générale annuelle d'ENERCOOP. Retour sur l'évolution et le fonctionnement de ce fournisseur d'électricité écologique, coopératif et citoyen.
Logo ENERCOOP
Logo ENERCOOP
Libre de droit

ENERCOOP est un fournisseur d'électricité, c'est-à-dire un concurrent d'EDF ; son rôle est de vendre des contrats de fourniture d'électricité à ses clients et de couvrir leur consommation en produisant l'électricité ou en l'achetant à des producteurs. ENERCOOP, tout comme EDF, ne gère ni le réseau électrique ni votre compteur, cet acheminement étant assuré par les gestionnaires du réseau (ErDF, RTE, etc.).

 

Dès le début, une coopérative citoyenne et engagée

ENERCOOP a été créée il y a une dizaine d'années par des militants issus de l'économie sociale et solidaire, des énergies renouvelables et des associations anti-nucléaire. Le but était de pouvoir proposer une électricité produite exclusivement à partir d'énergies renouvelables, sans nucléaire ni énergies fossiles.

Les créateurs ont choisi un fonctionnement coopératif de type une personne = une voix, et ce quel que soit le nombre d'actions de chaque sociétaire. Par son fonctionnement et sa gouvernance, ENERCOOP permet de faire dialoguer les consommateurs, les producteurs, les salariés, les collectivités et les partenaires/fondateurs, chacun ayant des sièges « garantis » au conseil d'administration.

ENERCOOP a choisi de vendre l'électricité environ 30 % plus chère que les autres acteurs du marché, considérant que le prix « réel » de l'électricité devrait inclure les externalités environnementales. Ce tarif n'a pas changé depuis la création d'ENERCOOP, et l'écart avec les concurrents se réduit petit à petit : son électricité reste aujourd'hui entre 15 à 20 % plus chère.

Malgré de très bonnes intentions, les débuts d'ENERCOOP furent difficiles. D'abord, l'équilibre financier n'a pu être atteint qu'après plusieurs années de doute sur la pérennité du projet. Ensuite, l'approvisionnement n'était pas à la hauteur des espérances car la loi française, assez complexe dans ce domaine, favorisait la vente d'électricité nucléaire... ENERCOOP a toujours fourni exclusivement de l'électricité renouvelable mais est restée dépendante des centrales hydrauliques d'EDF ou de la Suisse pendant plusieurs années. Une situation que la coopérative ne pouvait accepter.

 

Vers une électricité 100% renouvelable ET citoyenne

Il y a environ deux ans, ENERCOOP a révolutionné son approvisionnement en électricité. Aujourd'hui la coopérative regroupe environ 80 producteurs indépendants dont la moitié sont des collectivités locales : 48 petites centrales hydroélectriques, 19 éoliennes, 12 centrales photovoltaïques et une unité de biogaz. Ensemble, ils produisent 100 gigawatts-heure chaque année, qui couvrent un peu plus que les besoins des clients d'ENERCOOP (le reste étant revendu sur le marché de l'électricité).

Chaque projet est différent, mais habituellement ENERCOOP propose à ces producteurs des contrats sur 5 ans qui garantissent un prix d'achat fixe. Les producteurs peuvent donc investir pour maintenir leurs installations sans craindre les aléas de la bourse de l'électricité. Ce fonctionnement très proche du commerce équitable démontre la pertinence du projet ENERCOOP, et sa cohérence avec les valeurs écologiques et citoyennes défendus dès l'origine.

 

Les chantiers à venir

Depuis quelques années, des coopératives régionales apparaissent et se multiplient ; elles sont 9 actuellement. Elles permettent de rapprocher plus facilement les consommateurs et les producteurs d'énergie, et participent grandement au développement d'ENERCOOP, qui souhaite atteindre plus de 100 000 clients d'ici 2020. L'organisation devrait donc évoluer vers la constitution d'un réseau de coopératives locales couvrant tout le territoire français.

D'ailleurs ENERCOOP est loin d'être un exemple isolé en Europe : la coopérative fait partie du réseau européen RESCOOP, qui rassemble un grand nombre d'initiatives relativement similaires sur la production citoyenne d'énergie, certaines plus anciennes et plus grandes, d'autres plus jeunes et plus modestes.

ENERCOOP expérimente aussi un accompagnement pour ses clients qui souhaitent diminuer leur consommation d'énergie, et des initiatives sont en cours sur la précarité énergétique. D'un point de vue plus technique, une réflexion se poursuit sur l'intermittence des énergies renouvelables et ses conséquences sur le fonctionnement d'ENERCOOP à long terme. La coopérative doit aussi s'adapter aux évolutions législatives comme l'arrivée du « marché des capacités ».

 

Pourquoi soutenir ENERCOOP ?

ENERCOOP permet de soutenir les énergies renouvelables et la transition énergétique. De nombreux consommateurs d'électricité l'ont compris (plus de 21 000) et de nombreux sociétaires participent à la dynamique (environ 15 000). Pour autant, ENERCOOP reste actuellement négligeable sur le marché français : 0,02 % de l'électricité consommée.

De manière générale ENERCOOP, en tant que coopérative, prendra les directions que les sociétaires lui indiqueront. Par conséquent, il ne tient qu'aux citoyens de participer et de veiller à la poursuite de ce projet, afin que vive l'énergie militante !.

 

 

 

 

3 août 2015
equipe EADSI