ISF SystExt

Systèmes extractifs et environnements
Présentation 

L'association ISF SystExt regroupe des professionnels en activité ayant un intérêt commun pour les systèmes extractifs, en particulier miniers, et des compétences pour s'approprier les problématiques techniques associées à ces activités. Ainsi, elle regroupe par exemple des ingénieurs géologues, des ingénieurs miniers, des ingénieurs environnementalistes, des ingénieurs agronomes ou encore des ingénieurs généralistes.

Par ailleurs, les membres d'ISF SystExt sont intrinsèquement membres de la fédération Ingénieurs sans frontières (ISF). Ceci a directement au moins trois implications :
- Nous adhérons à la charte de la fédération et, plus généralement, aux valeurs portées par la fédération. Nous sommes en particulier sensibilisés aux questions de la solidarité internationale ou de la gouvernance dans les choix technologiques.
- Nous respectons les engagements requis par la fédération (adhésion à sa charte, à ses statuts et à son règlement intérieur). Celle-ci nous apporte son soutien : accompagnement dans le fonctionnement de l'association, dans la construction d'activités d'éducation au développement, etc.
- Notre travail dans le cadre d'ISF SystExt est bénévole et à ce titre totalement affranchi d'un quelconque intérêt financier ou partisan. Les membres de l'association y interviennent en tant que citoyens sans représenter aucune autre organisation dont ils sont membres ou salariés.

Notre analyse des systèmes extractifs s'appuie sur sept postulats :

- Les systèmes extractifs et les produits qu’ils génèrent constituent l’une des pierres angulaires de notre modèle de développement mondialisé, capitaliste et libéral.
- L’activité extractive est à l’origine d’impacts graves et ne constitue que rarement un levier de développement pour le pays et les populations concernées par son déploiement sur leurs territoires.
- L'activité extractive, en particulier minière, s'intensifie notamment en termes de taille des exploitations et de nombre de substances exploitées. Cette intensification interpelle la capacité des exploitants à maîtriser des impacts potentiels nécessairement amplifiés, ainsi que celle des pouvoirs publics à les encadrer.
- La complexité, qui s'exprime par la multiplicité des acteurs et des étapes de transformation des matières premières, et l'opacité de la filière favorisent l'inertie de son fonctionnement.
- Cette complexité et cette opacité entretiennent la faible connaissance qu'ont la société civile et le grand public des systèmes extractifs.
- La puissance économique et financière des systèmes extractifs est principalement détenue par quelques grands acteurs industriels multinationaux leur assurant une influence politique majeure.
- La mobilisation du grand public est un levier de pression puissant sur la filière.

Objectifs généraux

Nous souhaitons participer à la transformation des systèmes extractifs existants ainsi qu'à la réinvention de nos rapports aux matières premières minérales et énergétiques pour tendre vers des modèles respectueux de l’Homme et de l’environnement. Pour cela, ISF SystExt se fixe quatre objectifs particuliers :
- Permettre à la société civile de s’approprier les caractéristiques et spécificités des systèmes extractifs.
- Sensibiliser le grand public aux enjeux associés aux systèmes extractifs, notamment leur omniprésence dans nos sociétés, la dépendance des modèles de consommation actuels en ressources - extractives et les dommages environnementaux et sociaux que ces systèmes occasionnent.
- Promouvoir et participer à un dialogue objectif et transparent ainsi qu'à des processus co-décisionnels entre les différents acteurs des systèmes extractifs : les opérateurs, les populations locales, la société civile, les consommateurs, les pouvoirs publics, etc.
- Réaliser ou accompagner des projets innovants et respectueux de l’Homme et de l’environnement dans le domaine des activités extractives.

L'intégralité du projet associatif d'ISF SystExt est disponible sur notre site internet.

Articles 
L'après mine en France : que reste-t-il à la société civile française ?

ISF SystExt organise une journée consacrée aux mobilisations citoyennes françaises

06/06/2015
Que reste-t-il de la mine française ? Des mines à ciel ouvert ennoyées ? Des terrils « inoffensifs » de « stériles » ? D’après les discours huilés des « spécialistes », les objets les plus préoccupants sont maîtrisés, quant aux autres, tout est fait pour prévenir les risques… Et pourtant… De nombreuses voix s’élèvent au sein d’associations et parmi la population des régions concernées pour exprimer inquiétudes et incompréhensions, en particulier en termes sanitaires et environnementaux.
Différentes mines à travers le monde

Germinal 2.0 : et si la France redevenait une nation minière ?

13/05/2015
Ingénieurs sans frontières SystExt organise un colloque au Palais du Luxembourg le 19 juin prochain, sous le patronage de Marie-Christine Blandin, sénatrice du Nord, pour échanger sur les enjeux soulevés par la relance de l'industrie minière en France.

Interview de Francisca Bustos Vallejos, ingénieur chilienne pour la fondation Casa de la Paz

18/08/2014
Francisca Bustos Vallejos est une ingénieur chilienne qui travaille pour la fondation Casa de la Paz. Elle a bien voulu nous parler de son parcours et de son travail de renforcement de capacités des recicladores de base à Santiago de Chile.
Site web 
Type de groupe 
Partenaires 
CATAPA (Belgique), Altermédias (France), Fondation Casa de la Paz (Chili), WWF Guyane, GRESEA (Belgique)
Adresse 
146 rue de Crimée
75019 Paris